En tant que coach, gérant de box ou auteur du SCOPE, on m’a souvent fait cette remarque : ‘J’ai l’impression que les entraînements sont moins funs qu’avant !

Si, au début, je me demandais ce que j’avais changé dans la programmation ou ce que j’avais raté, j’ai pris du recul et j’ai compris.

Maintenant, à celui qui me demande ‘Pourquoi mon entraînement est moins fun ?‘, je peux fièrement lui répondre : ‘Bravo, tu as manifestement bien progressé !

Je comprends que cela puisse surprendre mais tout est clair dans mon esprit.

Dans l’esprit de certains, le fun c’est ‘Uniquement du plaisir, zéro effort’. Mais ces gens-là ne viennent pas au sport, ils passent leur soirée devant Netflix.

Si les sportifs, les coachs ou gérants prennent un peu de recul, la notion de ‘fun’ est beaucoup plus intéressante.
Je vais faire le parallèle avec les jeux vidéos pour vous aider à comprendre (je suis un grand fan des loisirs vidéo-ludiques). Et si vous avez des enfants, vous allez enfin comprendre leur ‘problème’ avec les jeux vidéos 😉

  • Pourquoi jouons-nous des heures sur notre téléphone ?
  • Pourquoi braquons-nous des banques dans GTA V ?
  • Pourquoi errons-nous en solitaire dans le monde de ‘Assassin’s Creed’ ?

C’est vers la psychologie qu’il faut se tourner. La psychologie nous dit : Jouer aux jeux vidéos nous amuse. (Comme le CrossFit !)

Ah…le CrossFit de mes débuts

Une étude a été menée auprès de 300.000 joueurs de Jeux Vidéos, il leur a été demandé ce qui les amusait dans le fait de jouer. Les chercheurs ont identifié les six facteurs suivants (j’ai illustré ces facteurs par des exemples liés au CrossFit) :
Spoiler alert : Le divertissement pur et simple n’apparait pas dans ces facteurs 

  • Facteur 1. L’action: ce qui est amusant, c’est de se défouler, de soulever et jeter des trucs, de se pendre à une cage ou des anneaux, …
  • Facteur 2. La convivialité: ce qui est amusant, c’est en premier lieu de s’entraîner ensemble, c’est-à-dire de gagner ensemble, de perdre ensemble et de parler de ce qu’on a vécu ensemble
  • Facteur 3. L’immersion: ce qui est amusant, c’est de se plonger dans une communauté, dans un nouveau sport, d’apprendre des nouveaux mouvements, de quitter son quotidien pendant 1h

Il est tout à fait possible de s’amuser pendant de longs mois-années dans votre salle de CrossFit, en se limitant à ces 3 facteurs mais vient un temps où cela ne suffit plus :

  • On a déjà découvert tous les ‘nouveaux’ mouvements
  • On a constitué notre ‘Team’ de partenaires d’entraînement, il n’y a plus de nouvelles ‘têtes’ dans la salle
  • On commence à connaître la difficulté des enchaînements ‘Thrusters-Burpees-Rameur’ 😉
  • On a perdu le poids en trop que l’on avait au début, ça y est
  • On a enfin une condition physique correcte et les progrès ne sont plus aussi flagrants qu’à nos débuts
  • Comme je n’ai pas de carnet d’entraînement où noter mes résultats, je ne peux pas évaluer mes progrès

Aujourd’hui, les entraînements sont moins ‘fun’

OUI, les entraînements ne sont plus ‘funs’ si on s’arrête là. Et il y a 2 options pour retrouver du ‘fun’ :

  1. changer d’activité et partir faire du rugby ou de l’escalade
  2. passer au niveau ‘suivant’ de votre pratique du CrossFit avec les 3 derniers facteurs identifiés par l’étude

La puissance du ‘fun’

  • Facteur 4. Le contrôle: ce qui est amusant, c’est de se creuser la tête. On aborde les Workouts avec une stratégie pour améliorer son score. On planifie sa semaine pour optimiser ses entraînements. On a des objectifs en tête !
  • Facteur 5. La prouesse: ce qui qui est amusant, c’est d’être capable de faire des choses inédites : 1 Bar Muscle-up, de faire un Deadlift avec le double de son propre poids de corps, de faire Fran en moins de 5:00. Et quand on est le premier à le faire dans son groupe d’entraînement, c’est encore mieux !
  • Facteur 6. La créativité: ce qui est amusant, c’est de créer ses propres stratégies, de découvrir des techniques qui nous améliorent sur un mouvement ou un Workout. Et pourquoi pas d’en faire profiter les autres ?

Je vous propose d’aller plus loin :

  • Les facteurs 1, 2 et 3 ont un élèment de plaisir ‘immédiat’ : on vient à la salle et boom, la récompense nous tombe dessus
  • Les facteurs 4, 5 et 6 voient leur récompense entâchée d’une condition : Il faut fournir un effort, un travail pour la recevoir. Et cette récompense n’en sera que plus grande !

Les facteurs 1, 2 et 3 sont totalement pris en charge par la salle et la programmation (via la séance du jour).
Les facteurs 4, 5 et 6 voient 2 autres acteurs qui vont intervenir : le Coach et le membre

Les meilleurs outils du ‘fun’ : le coach et l’athlète

Pour passer au niveau supérieur et ne pas être démotivé dans votre pratique quotidienne, votre coach va vous fournir 2 choses primordiales :

  • des outils pour aller plus loin dans votre progression (stratégie, technique, respiration, …)
  • des moyens pour vous rendre compte de votre évolution et pour vous améliorer. Si l’application du SCOPE vous permet de rentrer vos scores et de voir si vous êtes amélioré sur Fran ou sur votre Back Squat, c’est bien le Coach qui a le pouvoir de vous dire : ‘tu as une meilleure mobilité qu’avant’, ‘Pour le Toes-to-Bar, c’était mieux que la semaine dernière, tu peux réussir à le passer aujourd’hui’, ‘Tu as bien bougé sur ce Workout, ta stratégie était intéressante, tu penses que tu aurais pu améliorer quelque chose ?’

Ce deuxième point est impossible à retranscrire dans un application et c’est pour ça que la combinaison programmation-Coach est hyper importante pour les membres d’une salle !
Et en tant que membre, votre rôle n’est plus simplement de vous présenter devant le Whiteboard pour le cours du jour. Maintenant, vous allez devenir maître de votre ‘fun’ :

  • en acceptant de ne plus constamment découvrir de nouveaux mouvements, formats, personnes mais en cherchant à perfectionner votre technique, votre stratégie ou vos relations sociales
  • en acceptant de tenter des choses plus difficiles qu’à vos débuts. A échouer, parfois, et à réussir, de temps en temps, pour votre plus grande satisfaction
  • en trouvant du fun dans votre pratique : noter et battre vos scores, apprécier votre évolution (même si elle est très très légère), faire des compétitions, remarquer les changemlents sur votre vie à l’extérieur.
  • en acceptant que la variété a ses limites et que la discipline a des pouvoirs gigantesques. Quel que soit le domaine (sportif, financier, médical, …), les meilleurs de chaque discipline ont des routines qui leur permettent d’exceller et de structurer leur pratique.

Que répondre à ‘Coach, les entraînements sont moins funs

Maintenant, quand quelqu’un viendra vous dire ‘J’ai l’impression que les entraînements sont moins funs qu’avant !‘, cela signifie deux choses :
– vos séances étaient ‘fun’, c’est déjà un bon point !
– si vos séances n’ont pas changé, il s’agit sûrement d’un membre qui a bien évolué dans votre salle et qui a besoin de votre aide pour aller plus loin.
Et vous pourrez même lui que ‘Le chemin ne fait que commencer, nous allons faire de grandes choses ensemble !’

Print Friendly, PDF & Email
SCOPE Athlete

GRATUIT
VOIR