Série d’idées reçues sur l’alimentation

Cet article fait partie d’un ensemble de publications à venir qui ont pour objectif de supprimer la culpabilité dans votre relation à l’alimentation.

Dans ce premier article de cette série, nous allons voir qu’il y a bien plus pertinent que les chiffres sur les étiquettes pour orienter ses choix en matière de nourriture.

Vous êtes de ceux qui lisent les étiquettes avant d’acheter un produit alimentaire ?

  • Bravo, très bon réflexe ! 

Lire les étiquettes est une très bonne habitude à prendre pour être conscient de ce qu’on vous fait avaler. Si vous ne comprenez pas ce qu’il y a écrit, il y a très peu de chances que ces noms barbares soient des ingrédients intéressants pour vous.

  • Et si vous lisez les étiquettes, il y a des grandes chances que vous ayez déjà vu cette notion d’AJR à 2000kcal

C’est justement de cette notion apports journaliers recommandés dont nous allons parler aujourd’hui.

Il est très important de comprendre ce qui est écrit et d’où cela vient !

Les AJR ou VNR

Que sont ces apports journaliers recommandés (AJR) ou Valeur Nutritionnelle de Référence (VNR) ?

Ce sont des valeurs-repères de quantité de macronutriments et de micronutriments (vitamines et minéraux) nécessaires à un adulte-type moyen. 

Ces AJR sont utilisés en tant que référence pour l’étiquetage des produits alimentaires. (Source : Wikipedia)

Par ailleurs, si vous discutez avec des professionnels de la santé, vous remarquerez que cette référence de 2000kcal/jour est souvent utilisée pour établir des plans alimentaires.

Voici un tableau qui reprend la quantité de macronutriments (en grammes) recommandée par jour

Table de références des AJR

Apports de référence en énergie et macro-nutriments du Règlement 1169/2011

Énergie ou nutrimentApport de Référence
Énergie8 400 kJ (2 000 kcal)
Matières Grasses Totales70 g
Acides Gras Saturés20 g
Glucides260 g
Sucres90 g
Protéines50 g
Sel6 g

Je me suis toujours douté qu’il manquait la valeur pour les femmes et qu’elle devait être sûrement un peu plus basse mais je n’ai jamais vu aucune valeur à ce sujet sur les étiquettes (il faut se débrouiller par soi même).

Maintenant que les bases sont posées, nous allons nous intéresser aux origines de cette vieille théorie des “2000 calories”… Et quand une théorie est vieille, ce n’est jamais bon signe !

C’est vrai que 2000 calories, c’est beau, précis et tellement … FAUX

Voici l’histoire de ce joli nombre.

L’origine de cette notion des 2000 Calories 

Avant 1990, il n’y avait pas d’étiquette standardisée sur les produits mis en vente dans les supermarchés.

L’U.S. Food & Drug Administration (FDA) devait établir des valeurs de référence de calories, de vitamines, de sel, … pour que les clients puissent identifier ce qu’ils pouvaient acheter et consommer pendant leur journée.

Mais il n’y avait pas d’étude qui permettait d’établir ces valeurs moyennes. L’US FDA a étudié des sondages réalisés par le ministère de l’agriculture US sur la population américaine. Rien de scientifique, il s’agit de statistiques.

Les résultats ont été divisés en 3 groupes. L’US FDA accepte le fait que la consommation quotidienne peut dépendre du sexe ou de l’âge. Ouf 😉

Voici les résultats des sondages :

  • Homme:  2,000 – 3,000 calories/jour
  • Femme:  1,600 – 2,200 calories/jour
  • Enfant:  1,800 – 2,500 calories/jour

Cependant, mettre autant de choses sur une étiquette aurait pris trop de place. La décision a été de prendre une valeur moyenne des 3 groupesmais quelle bonne idée ! Alors une moyenne de 2350 calories/jour (mais où sont les 2000 ???)

Comment cet AJR est passé de 2350 à 2000 calories ?

Tout simplement suite à une étude auprès de consommateurs menée par l’US FDA.

Elle avait pour thème “le choix de la valeur de référence”. 

3 choix leur étaient présentés :

  • 2000
  • 2300
  • 2400

Qu’allons-nous écrire sur les étiquettes ?

La majorité a choisi ‘2000 kcal’

  • Plus facile à retenir
  • Arrondir vers le bas d’environ est malgré tout un changement raisonnable (20%, c’est énorme !)
  • Cette valeur plus basse permet d’assurer le fait de ne pas favoriser la prise de poids (raté !)

Évidemment, l’opportunité de récupérer ce beau concept pour faciliter la vente de produits alimentaires a été appliquée de la même manière en Europe. Voici comment et pourquoi les AJR sont affichés dans vos magasins.

Ce que nous pouvons retenir

Le choix d’une valeur de référence est une terrible erreur : “2000 calories/jour” ou n’importe quel autre nombre est une valeur moyenne. 

Cette moyenne ne prend pas en compte les notions de :

  • sexe
  • âge
  • taille
  • poids
  • activité physique

Il est absolument impossible de connaître avec précision les besoins journaliers d’une personne, les variables sont tellement nombreuses. Même si toutes les notions précédentes sont connues, on ne peut avoir qu’une estimation.

En effet, imaginons 2 journées identiques (alimentation+activité physique) pour une même personne, une différence de température de la météo vous fait consommer plus ou moins de calories, le fait d’être debout plus ou moins longtemps modifie vos besoins en calories. Ce sont des variables qui ne peuvent pas être prises en compte dans l’estimation de vos besoins alimentaires.

La valeur de 2000 calories/jour calories est basée sur :

  • des sondages, aucune donnée scientifique
  • le choix de considérer tout le monde comme semblable
  • une généralisation des résultats
  • une approximation pour faciliter la lecture sur une étiquette

Si un professionnel de l’alimentation vous parle de 2000 calories/jour, interrogez-vous sur ses compétences réelles.

Pour aller plus loin

Mon prochain article traitera des “régimes” qui échouent toujours

En attendant, voici une vidéo intéressante :

https://www.arte.tv/fr/videos/083970-000-A/un-monde-obese/

Print Friendly, PDF & Email